Innover pour des Territoires à consommation positive

Une économie de proximité diversifiée, sans être un "repli sur soi", est en train de reprendre sa juste place pour assurer la prospérité. Dans le contexte de la transition écologique, l'économie de proximité devient un facteur de résilience pour les territoires. 
La consommation est un ressort clé de l'économie de proximité et les évolutions qui la traversent sont favorables à la proximité. 
Que ce soit la prise de conscience de l'interdépendance des enjeux économiques, sociaux et environnementaux (qui se traduit en particulier par l'achat de produits locaux), l'essor de l'économie du partage, le développement d'une économie de services ou encore celui des monnaies complémentaires, la relation est remise au cœur de l'échange. Ce faisant, la proximité géographique est favorisée car elle offre un avantage considérable pour établir la confiance. Avec le déplacement de la valeur des produits et services vers l'aval c'est à dire vers l'usage, les entreprises s’inscrivent de plus en plus dans cette proximité géographique pour répondre aux nouveaux besoins des consommateurs. Le territoire devient ainsi le lieu privilégié pour imaginer, tester et déployer des innovations d'usage, à un rythme jamais vu du fait des technologies numériques. 
Pour autant, il reste une étape à franchir pour inscrire solidement la richesse créée dans les territoires : celle de la co-construction d'un projet collectif qui pourra faire naitre des projets communs pour résoudre ensemble des problématiques de territoire, en s’appuyant sur ses ressources socio-économiques. A cette fin, ce sont des alliances totalement nouvelles, portées par un projet de territoire, qu'il s'agit d'inventer et d’inscrire dans la durée.

Caroline Alazard

Le Territoire à Consommation Positive en deux schémas
Faire émerger une consommation choisie, co-responsable et solidaire, grâce à des alliances nouvelles qui s'inscrivent dans son projet collectif